Hier je sondais mon entourage sur cette période un peu spéciale chaque année Octobre / Novembre. Les paysages sont magnifiques certes. Mais ce qui est le plus palpable c’est au mieux une sorte de mélancolie, au pire une vraie déprime passagère voire un début de cercle vicieux dans la torpeur et l’impuissance

Les jours sont plus courts, les températures baissent, la pluie s’invite et le travail semble ne pas avoir d’horizon de sortie avant …. L’été prochain ! 

Tout semble s’éloigner des jours heureux. Inévitablement.

« Mes prochaines vacances ? N’en parlons pas ! »

« La période de Noel qui est une fausse période de repos ? J’en ai envie mais je sais aussi qu’elle ne me laissera pas de répit. »

« Le froid et la nuit qui tombe ne me laisseront aucune chance et ce pendant plusieurs mois. »

« Mon état de forme ? Hormis le nez qui coule et la fatigue, rien à signaler de positif. »

« Mon niveau d’énergie ? Je suis à plat et tout me semble être une montagne à gravir. »

« Le boulot ? On m’en demande toujours plus et je pars le matin il fait nuit, je rentre le soir c’est pire. »

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… Vraiment ?

On l’aura tous compris, pour beaucoup suite à ce sondage, on sent pointer une certaine morosité, une sensation d’être pris au piège, comme une forme de dépression qui s’installe et dont on ne voit pas la fin. Comme si la sortie de cette période n’était pas possible, on accepte une forme de fatalité.

 A Vrai dire, tout humain a cette sensation, à des degrés différents. Tous les ans. En revanche, on sait une chose. Répéter les mêmes schémas en attendant un résultat différent, c’est ce qu’on appelle communément la folie. 

Mais nous ne sommes pas ici pour passer du temps sur les « problèmes » ou les situations. Elles sont ce qu’elles sont. Au plus tôt on accepte cette évidence, au plus tôt on peut rester maître.

Alors j’ai une excellente nouvelle pour vous. C’est dans ces périodes de trouble et peu joyeuses que l’on peut en réalité trouver son salut. Ne laissez pas la mauvaise herbe prendre d’assaut tous les espoirs et ambitions que l’on avait les semaines précédentes. Ne la laissons pas gâcher ce que l’on a construit. 

L’été est fini !

On a toujours le choix. Pas à propos de ce qui arrive certes. Mais à propos de notre réaction à ce qui arrive. On ne peut pas changer les saisons. On peut juste changer la façon dont on les anticipe et on les encaisse. Nous laisserons-nous écraser par ce poids ou au contraire réussirons-nous à nous élever ?

C’est le moment de l’année où l’on doit se battre plus que jamais pour ne pas se laisser happer par ce monstre qui ne dit pas son nom. 

C’est une période de travail et de changement intense. Une période où l’on doit se concentrer sur soi, prendre soin de soi. Je conseillerais même de se retirer de la vie sociale quelques temps pour se recentrer, évacuer toutes les couches d’idées, de pressions ou de fausses responsabilités dont on s’est habillés toute l’année qui vient de passer. Il est l’heure d’avancer selon VOS termes. 

De Nouveaux défis à conquérir

Définir de nouveaux objectifs à atteindre. S’améliorer physiquement, mentalement, réfléchir à ses prochaines décisions stratégiques et la façon dont on veut construire sa vie. Ne nous laissons pas dériver vers des terrains desquels on ne revient jamais. Luttons contre la morosité avec nos armes. La concentration, la légèreté et la volonté. Mais aussi l’entourage.

Numéro 1: Reprendre en main sa santé et son état de forme. Adopter, sans pression de résultat, une nouvelle routine. On ne cherche pas le résultat, on cherche la mise en place de nouvelles habitudes

Numéro 2: Reprendre le dessus sur la direction de sa vie. On peut choisir de faire une période d’introspection avec cette question en fil conducteur: « si je continue de faire ce que je fais aujourd’hui, ma situation sera t’elle meilleure, similaire ou pire dans cinq ans ? »

Numéro 3: Définir des projets. Personnels et professionnels. Quels prochains défis et chemins vont m’animer pour cette nouvelle année ? Quel projet puis-je construire ? Et Vers lequel je vais pouvoir recentrer toutes mes ressources.

On passe trop de temps à combattre l’ancien plutôt qu’a construire le nouveau. Il est plus simple de donner la vie que de réveiller les morts. C’est une page blanche et vous êtes au départ d’une nouvelle vie. C’est de cet acabit et de cette grandeur que doit être ce changement.


C’est il y a 8 ans à quelques jours près que nous avons pris une décision qui a changé notre vie parce qu’elle nous a fait changer. Démarrer notre programme nutritionnel et dans la foulée notre activité professionnelle avec la décision préalable de ne pas abandonner nous a forcé à changer et à devenir meilleurs. Pour que les choses changent, il faut que tu changes. Alors, prenons cette barque et allons à contre-courant de l’environnement lourd et pesant qui nous entoure. Établissons nos règles et nos propres voies. 

D’ailleurs, qui a déjà réussi quelque chose de remarquable en suivant à la lettre ce que tous les autres font ? 😉

Hors des sentiers battus, tu trouveras ton chemin ! Et les opportunités sont toujours déguisées et se cachent. Elles testent ta foi et ton envie réelle avant de démarrer. Alors, période morose ou renouveau ? 😉

Ajouter un commentaire