Parti pris de cet article. Nous pensons qu’être en forme est capital pour une vie complète. Ce texte n’engage que nous.

Du haut de nos 30 petites années, nous avons vu un changement s’opérer. Peut-être que la mémoire nous joue des tours mais il nous semble que plus jeune, les personnes autour de nous étaient dans une forme physique somme toute convenable. L’émergence de la nourriture rapide et trop riche, la pauvreté des nutriments ou encore la mondialisation ont un rôle à jouer c’est certain mais ce ne sont pas les causes que l’on veut mettre en avant avec cet article.

Ce qui est plus embêtant en revanche, est l’acceptation générale et la communication générale et massive d’une partie de la population qui a abandonné tout espoir d’être en forme dans un corps sain. Que ce soit clair, nous ne prônons pas du tout un monde où les hommes auraient tous des abdominaux prononcés et les filles des physiques correspondants aux standards des magazines de mode. Chacun est libre de choisir où il veut se situer sur « l’échelle de la forme ». Nous mettons en avant une vie saine et dont l’état de forme n’est pas une fin en soi mais a pour objectif d’alimenter une vie pleine de relations, moments, expériences et accomplissements. En revanche, il est reconnu unanimement par l’OMS et autres études mondiales qu’un surplus de masse grasse a des conséquences fâcheuses sur la santé et qu’il est donc raisonnable de penser que chaque humain devrait faire en sorte de veiller à ne jamais s’éloigner trop des standards de masse grasse. En France, on rappelle qu’une des enquêtes de l’INSERM révélait en 2016 que 41% des hommes sont en surpoids et 15,8% sont obèses. Pour les femmes, ces chiffres sont de 25,3% et de 15,6%. Ce graphique nous montre l’évolution des courbes par sexe.

Revenons en à des points plus terre à terre de pourquoi devrais-je tendre à être en forme ?

  • Dans un premier temps, la santé.

Dans le paragraphe précédent, nous avons présenté quelques points axés santé qui nous font nous rendre à l’évidence: viser un état de forme qui s’améliore est important pour sa santé.
D’autre part, on vit plus longtemps qu’il y a quelques décennies. Vivre plus longtemps est fantastique et on ne peut que s’en réjouir. Mais vivre plus longtemps en souffrant de maladies dites de civilisation ?

Nous avions un jour écouté une vidéo d’un expert fitness qui expliquait et on vous l’admet, c’est un peu caricaturé, que bien souvent, une personne âgée qui n’était plus autonome l’était car par exemple, pour aller aux toilettes, elles ne pouvait plus réaliser seule l’équivalent d’un demi-squat pour se relever. Le manque d’apports protéinés et d’entretien physique étant les causes de ces difficultés. Un peu caricaturé certes, mais pas complètement faux.

  • Dans un deuxième temps, pour un confort de vie.

Quand nous avons commencé notre remise en forme par des choses simples, nous devons avouer que ce sont des actions anodines qui ont marquées nos esprits. Monter les marches d’escalier sans transpirer. La possibilité d’accélérer le pas dans la rue quand nous étions en retard. Une énergie retrouvée car moins de poids « inutile » à transporter au quotidien. Un meilleur sommeil. La sensation très rapidement d’être repartis dans un cycle vertueux. Une action positive en entrainant une autre. Que notre forme physique renouvelée nous amenait de nouvelles opportunités.

La vie est plus laborieuse et contraignante quand le véhicule, à savoir notre corps, n’est pas au niveau. La moindre tâche anodine entraine toute une série de question quant à notre capacité à la faire avec difficulté ou non.

  • Dans un troisième temps, la logique de dépense VS la logique d’investissement.

On a utilisé plus tôt le terme de véhicule. Vous est-il déjà arrivé de rentrer dans la voiture d’un de vos amis, sans essence, des paquets de mouchoirs trainant au sol, de la graisse de nourriture sur le volant, l’ampoule de la révision allumée, une odeur nauséabonde ou encore l’embrayage qui craque à chaque passage de vitesse ? On estime alors notre ami pas très reconnaissant de sa situation, de ne pas prendre soin à ce point de son véhicule à qui il n’hésite pas de faire faire le moindre kilomètre qui lui est utile.On imagine également la durée de vie de ce véhicule. On comprend l’impact de cette négligence court terme sur le long terme. On use et abuse d’un véhicule qui a une durée de vie limitée.

On pourrait prendre l’exemple de la Cigale et de la fourmi. Profiter uniquement sur le court terme sans compter les coûts associés aura naturellement un impact négatif sur le long terme. En somme, on doit payer l’addition à un moment donné et il est plus intelligent de la payer chaque joue un petit peu, que de se retrouver en défaut de paiement rapidement.

C’est l’impression de produire, de créer plutôt que juste consommer. Etre en mouvement, avancer, contribuer, plutôt qu’attendre.

  • Dans un quatrième temps cela veut dire beaucoup de ce qu’on pense de soi.

Notre corps n’est pas juste un véhicule qui nous transporte. Il est fait de multiples sensations, de nerfs, de muscles, de cellules qui toutes méritent d’être bien traitées. Prendre soin de soi en se nourrissant bien et en ayant une activité physique quotidienne signifie beaucoup. Il signifie que l’on comprend son processus. Nos 100 000 milliards de cellules sont en constant renouvellement, la plupart étant renouvelées en quelques jours, semaines voire mois. Notre corps change constamment, rester immobile et attentiste , c’est ne pas se mettre au diapason d’une machine absolument formidable

De plus, de façon plus spirituelle dirons-nous, se remettre en forme implique tout un ensemble de mécanisme qui nous donnent la sensation d’évoluer, de devenir meilleurs, de devenir une meilleure version de nous-même. Ca a un impact sur notre estime de nous, notre confiance en nous et notre rapport aux autres. Si je ne suis pas capable de prendre soin de moi, comment puis-je « redonner » ou « servir d’un verre vide »? L’impression d’être acteur de sa vie et non pas seulement spectateur, victime des conséquences.

  • Dans un cinquième temps, s’offrir une vie complète: physique / mentale / spirituelle / émotionnelle

A l’école on nous apprend à devenir fort mentalement. Par la philosophie ou pour certains la religion, on devient plus fort spirituellement. Les épreuves de la vie nous font devenir fort émotionnellement, dans la gestion de nos émotions. Pour ce qui est de la partie physique, qui complète ce quatuor, c’est à nous de prendre le relais. Lire un livre sur la nutrition n’aura pas d’impact. Regarder une vidéo de sport non plus. La vie est complète quand chacun de ces 4 aspects est rempli. Un déséquilibre dans un de ces 4 points et c’est l’entité globale qui en souffre. La vie aime la balance, l’équilibre et nous nous devons de faire un effort conscient et sérieux vers une forme optimale.

Ne voyons pas le verre à moitié vide: il y a beaucoup de raisons de se réjouir !

Si vous êtes tombés sur cet article, c’est que le sujet vous intéresse. Que peut-être vous vous sentez prêts à franchir le pas. Tout au moins vous êtes dans cette démarche.
Nous savons que la remise en forme, avec notre rythme de vie intenses et nos vies pleines ne peut et ne sera pas la priorité numéro 1 pour beaucoup. C’est pourquoi nous travaillons de manière simple, crescendo, à votre rythme pour trouver avec vous la meilleure combinaison adaptée à votre vie. Notre accompagnement est global et nous saurons vous écouter.

Chaque jour des dizaines de NOUVELLES personnes nous font confiance ainsi qu’à notre équipe pour faire de cette remise en forme, quelque chose d’important et on sait que nous saurons faire de même avec vous, pour perdre du poids simplement, tout en restant FIT.

Plus d’infos sur le site ou sur nos réseaux sociaux @matlisafit

Mathieu & Lisa @matlisafit

Ajouter un commentaire